Accueil ETHEREUM pour Gensler, les ETF Ethereum arriveront en septembre

pour Gensler, les ETF Ethereum arriveront en septembre

31
0

En mai, la dirigée par le président Gary a approuvé une demande d'émission d'ETF au comptant sur les bourses américaines.

Cependant, le processus d'approbation complet de ces nouveaux ETF n'est pas encore terminé, car seule la demande a été approuvée en mai.

Les émetteurs doivent maintenant soumettre des documents supplémentaires pour que la SEC donne son feu vert définitif.

SEC et Gary Gensler : le timing de l'arrivée des ETF sur Ethereum.

C'était différent pour le , car après le jugement d'août 2023 dans lequel un tribunal a effectivement ordonné à la SEC de les approuver, il y a eu des mois pour préparer la documentation complète. Lorsque la SEC a donné son accord le 10 janvier 2024, elle a approuvé la documentation complète, et les ETF ont pu être rendus publics dès le lendemain.

Pour les ETF Ethereum, cependant, les choses se sont déroulées différemment.

La date limite était fixée au 23 mai, mais tout le monde s'attendait à ce que la SEC opte pour un premier rejet, comme ce fut également le cas pour le bitcoin.

Pour cette raison, seuls les documents de candidature avaient été soumis, c'est-à-dire seulement la première étape du processus d'approbation.

De manière tout à fait inattendue, la SEC a commencé à demander aux candidats des informations complémentaires et des modifications quelques jours plus tôt, précisément parce qu'elle avait décidé de les approuver au dernier moment.

Le 23 mai, elle n'a donc pu approuver que la demande, et non la documentation complète.

L'hypothèse à ce moment-là était qu'au début du mois de juillet, tous les candidats seraient en mesure de soumettre la documentation complète, afin que la SEC puisse donner son approbation finale. Ensuite, le 5 juillet, les entreprises auraient pu être introduites en bourse.

La douche froide

Gary Gensler, président de la SEC, ne semble toutefois pas d'accord avec ce calendrier.

Lire aussi :  Coinbase défend les revendications de l'ETF spot sur Ethereum auprès de la SEC

En fait, il a déclaré lors d'une audition au Sénat hier que l'approbation finale pourrait intervenir au cours de l'été.

Bien que l'été commence le 21 juin – et donc les paroles de Gensler en théorie ne réfuteraient pas entièrement l'hypothèse du début du mois de juillet – il se termine le 21 septembre, il semble donc que le président de la SEC prenne un délai supplémentaire pour prendre une décision.

Les marchés, cependant, ne semblent pas avoir interprété les paroles de Gensler comme un report, car hier, le de l'ETH a effectivement chuté de 3 500 à 3 430 dollars, mais seulement pour revenir à 3 500 dollars. Ainsi, si dans un premier temps ses paroles ont fait l'effet d'une douche froide, une interprétation moins pessimiste semble avoir prévalu par la suite.

Gensler de la SEC contre l'Ethereum et les ETFs

Gensler est toujours convaincu que l'ETH doit être considéré comme un titre non enregistré. Hier, au cours de la même audience, il a effectivement refusé de donner une réponse claire et certaine à cet égard, bien qu'on lui ait posé une question explicite.

Cependant, Gensler n'a pas à lui seul le pouvoir de prendre des décisions au nom de l'ensemble du conseil de l'agence, à tel point qu'en mai, le président aurait sans doute préféré rejeter les demandes d'ETF sur le spot Ethereum, mais la SEC les a approuvées.

Il ne faut pas oublier qu'en novembre, il y a une élection présidentielle aux États-Unis, la politique américaine est donc en campagne.

Gensler appartient au camp démocrate de l'actuelle administration Biden, au sein duquel on trouve plusieurs sceptiques à l'égard des -monnaies. Cependant, le président Biden lui-même ne semble pas vouloir faire campagne contre le secteur des crypto-monnaies, notamment parce qu'il craint de perdre des voix s'il le fait.

Lire aussi :  21Shares analyse l'impact de la mise à jour de Pectra sur l'Ethereum.

Il est donc également possible que les propos tenus hier par Gensler, et en aucun cas définitifs, fassent partie de la propagande électorale pro-Biden. En effet, le bon moment pour rejeter les demandes d'émission d'ETF sur les ETH au comptant était le mois de mai, alors qu'aujourd'hui il ne semble plus possible de les rejeter, mais seulement de les reporter.

Le fait même que le président de la SEC ait déclaré que l'approbation finale interviendrait au cours de l'été montre clairement qu'elle devrait encore intervenir avant les élections, et à ce moment-là, la reporter ne servirait qu'à contrarier les votes des partisans du secteur des crypto-monnaies, peut-être sans autre avantage électoral.

Atterrissage en bourse

Il reste donc possible que les nouveaux ETF spot ETH atterrissent sur les bourses américaines au cours de la première semaine de juillet, même si ce calendrier n'est en aucun cas acquis.

Quoi qu'il en soit, on suppose qu'après le lancement en bourse, le prix de l'ETH pourrait dans un premier temps chuter, comme cela s'est produit pour le en janvier.

Tout d'abord, le classique sell-the-news pourrait se déclencher. En outre, il est possible que le Grayscale Ethereum Trust commence à liquider l'ETH dès son atterrissage en bourse sous la forme d'un ETF, exactement comme cela s'est produit avec son ETF sur le Bitcoin.

D'un autre côté, cependant, dès qu'il y aura plus de certitude quant à l'atterrissage en bourse, le prix de l'ETH pourrait augmenter, de sorte qu'une hausse possible est attendue dans la deuxième partie du mois de juin, suivie d'une baisse possible en juillet, puis d'une reprise en août.