Accueil MINAGE Le Venezuela interdit le minage de crypto-monnaie pour protéger le réseau électrique.

Le Venezuela interdit le minage de crypto-monnaie pour protéger le réseau électrique.

47
0

Le gouvernement du a récemment décidé d'interdire le pour tenter de protéger le réseau électrique national. Cette mesure fait suite à une série de mesures de répression qui ont également conduit à la confiscation de 2 000 dispositifs de minage dans la ville de Maracay.

Venezuela : la crise énergétique entraîne l'interdiction du minage de crypto-monnaies

Selon une agence de presse locale, le ministère de l'électricité du Venezuela a annoncé des plans définitifs pour déconnecter les fermes de minage de crypto-monnaies du réseau électrique national.

Cette décision vise à réguler la consommation excessive d'énergie par les exploitations minières et à garantir un approvisionnement stable en électricité pour la population. Une répression qui vise donc à protéger et à garantir un bien communautaire plus important.

En effet, le ministère a souligné la nécessité et le devoir de fournir un service d'électricité efficace et fiable à la population vénézuélienne, en supprimant la pression causée par ces activités énergivores.

L'exploitation minière de crypto-monnaies et la consommation d'énergie au Venezuela.

Au cours des dix dernières années, le Venezuela a été confronté à d'importants problèmes avec son réseau électrique, les coupures de courant ont été de plus en plus récurrentes, au point d'être à l'ordre du jour. Affectant et portant préjudice aux citoyens et à l'activité économique.

Lire aussi :  Bitfarms s'oppose à l'acquisition de Riot Blockchain

La situation s'est drastiquement aggravée depuis 2019, provoquant des perturbations encore plus étendues.

C'est donc cette situation de malaise et de mécontentement généralisé qui a poussé le gouvernement à prendre des mesures drastiques pour stabiliser l'approvisionnement en énergie.

Le minage de crypto-monnaies a toujours été connu pour sa forte demande en énergie.

Les processus tels que le minage de nécessitent d'énormes quantités d'électricité pour alimenter les ordinateurs qui résolvent les algorithmes mathématiques complexes nécessaires à la validation des transactions.

Il n'est pas étonnant que des pays comme la Chine et le Kazakhstan aient déjà mis en place des réglementations strictes ou interdit complètement le minage, précisément en raison des préoccupations liées à la consommation d'énergie.

Lire aussi :  Tether (USDT) étend ses activités de minage de crypto-monnaie avec Swan.

Historique de la corruption et des arrestations

La décision du Venezuela d'interdire le minage de crypto-monnaies est également liée à une initiative plus large de lutte contre la corruption.

Plusieurs hauts fonctionnaires ont en effet été arrêtés pour corruption, parmi lesquels figure le nom de Joselit Ramírez, l'ancien chef de la Surintendance nationale de l'exploitation minière des crypto-monnaies.

Rafael Lacava, gouverneur de l'État de Carabobo, a souligné l'importance de la collaboration du public dans la détection des opérations minières illégales. Il a encouragé tous les citoyens à signaler toute activité illégale aux forces de l'ordre.

Conclusions

La décision du Venezuela d'interdire le minage de crypto-monnaies est une tentative significative de résoudre les problèmes chroniques du réseau électrique et de lutter contre la corruption.

Cependant, alors que le pays cherche à stabiliser son approvisionnement en énergie, il reste à voir comment cette décision affectera l'avenir du minage de crypto-monnaies dans la région et comment les mineurs locaux réagiront.